Les Catacombes de Paris

Visite des Catacombes de Paris, une expérience souterraine insolite !

Pour commencer, un peu d’histoire

Au 18e siècle, la capitale française est en pleine croissance. Les cimetières de la ville se voient très vite saturés. Le cimetière des Innocents, le plus utilisé à l’époque se retrouve être le plus affecté, notamment suite aux fortes pluies qui s’abattent sans relâche sur l’intégralité de la région parisienne, causant d’importantes inondations. Les corps en décomposition des défunts qui ne pouvaient être correctement enterrés, remontent alors à la surface et laissent flotter sur leur chemin de très fortes odeurs nauséabondes, absolument insupportables pour les habitants. Ces véritables nids à maladies se répandent à grande vitesse. Il faut réagir vite et trouver une solution radicale à ce problème de taille.

C’est ainsi que sur près de 30 ans (de 1786 à 1814), quelques 150 cimetières sont condamnés et les dépouilles de six millions de parisiens sont recueillis et déplacés en charrette pour être enfin tous regroupés dans les ‘ossuaires’ des Catacombes, situés dans les sous-sols de Paris. Suite à ce déplacement massif, il fut impossible d’identifier les défunts. On sait juste que parmi les ossements se trouvent ceux de célébrités de l’Histoire de France : Charles et Claude Perrault, Rabelais, Racine, Colbert, Robespierre, Danton, et tant d’autres !

Le premier visiteur a pu découvrir les Catacombes de Paris en 1787, période à laquelle les visites étaient strictement privées.

Puis, en 1806, certaines visites publiques sont organisées pour quelques chanceux mais uniquement à certaines dates. Au cours des années, de plus en plus de visiteurs curieux se bousculent pour explorer les mystérieuses entrailles de la capitale et les aménagements se multiplient avec le temps.

En 2017, les Catacombes sont réaménagés pour offrir un meilleur confort aux visiteurs avec notamment l’apparition d’une nouvelle sortie et des toilettes.

plan des Catacombes de Paris, 1857
plan des Catacombes de Paris, 1857

Pour en connaitre davantage sur l’histoire passionnante et méconnue de ces galeries qui serpentent sous nos pas, jetez un coup d’œil sur l’ouvrage Les Catacombes, Histoire du Paris souterrain, de Gilles Thomas – fin connaisseur de ce monde d’outre-tombe !

            Découvrez également les expériences de ces nomades urbains dans La cité des cataphiles : « Cataphile – amateur de catacombes – est le nom que se donnent les promeneurs clandestins du réseau des anciennes de Paris, un labyrinthe de trois cents kilomètres, interdit au public, qui sillonne, sous le métro et les égouts, les quartiers sud de la ville. » (B. Glowczewski, J-F. Matteudi 1983)

Les Catacombes en quelques chiffres

Ce gigantesque ossuaire parisien, couvre une superficie de 11 000 m² de souterrains.

            Des centaines de kilomètres de galeries labyrinthiques s’étendant sous vos pieds, mais uniquement 1,8 kilomètre decelles-ci se visite.

Ici reposent environ six millions d’ossements qui proviennent de 150 différents cimetières parisiens

Il a fallu près de 30 ans pour exhumer et regrouper toutes ces dépouilles dans les ossuaires.

La hauteur sous les voûtes est de 1,80 mètre

La température ambiante est constante : 14 degrés et le taux d’humidité est assez important

C’est une véritable cité macabre sous les égouts et le métro, à 20 mètres sous terre

Cette visite demande aussi un petit effort sportif : 131 marches à descendre et 112 marches à remonter.

Il faut prévoir entre 45 minutes et 1 heure pour compléter la visite

            L’électricité ne fut installée qu’en 1983, jusque-là, les visites se faisaient à la bougie !

            Au début du 19e siècle, un certain Chambéry commence à cultiver les fameux champignons de Paris

            Les tunnels des Catacombes furent empruntés par les 2 rivaux pendant la Seconde Guerre Mondiale

            Plusieurs bunkers y furent construits, l’un d’entre eux existe toujours, il est situé sous le Lycée Montaigne !

            Les Cataphiles : Une communauté unie et fermée mais surtout dévouée !

            Des piscines improvisées par les Cataphiles se trouvent un peu partout

Prêts à plonger dans les sous-sols de Paris ?

Avant de partir à la découverte des Catacombes, prenez en compte quelques données utiles, et avec un peu d’anticipation, votre visite sera plus agréable puisque mieux préparée.

Si vous souhaitez improviser une visite des sous-sols parisiens, alors il va vous falloir beaucoup de patience !

La visite des Catacombes fait partie des attractions incontournables lors d’un passage à Paris, certes moins que le Musée du Louvre ou la Tour Eiffel, mais elle attire tout-de-même chaque année près de 500.000 visiteurs. Étant limité à 200 personnes à la fois, l’accès peut être momentanément interrompu en cas de forte affluence causant alors des files d’attentes interminables !

files d’attente pour accéder aux Catacombes
files d’attente pour accéder aux Catacombes
Entrée des Catacombes
Entrée des Catacombes

Dans ce cas, il est conseillé d’arriver environ 1h30 avant l’ouverture des portes pour couper en deux le temps d’attente et être dans les premiers à y accéder.

Évitez dans la mesure du possible, les périodes de vacances scolaires (2 heures de queue !) et ne prenez pas le risque d’y aller vers 19h, il vous sera presque impossible de pouvoir y entrer.

L’option du billet coupe-file reste une bonne façon de profiter de cette visite, vous ne perdrez plus inutilement votre temps à faire la queue et les audio-guides – également disponibles en anglais et en français – sont inclus (un outil bien utile pour mieux prendre conscience des lieux !)

Pour expérience ultime, choisissez plutôt une visite guidée (de 2 heures) pendant lesquelles votre hôte vous fera découvrir des zones inaccessibles aux publics !

Au programme : descente dans les carrières et visite de l’impressionnante galerie des ossements.

escalier en colimaçon
escalier en colimaçon

Pour commencer, à 20 mètres sous terre, après avoir descendu les quelques 130 marches en colimaçon (préférez les chaussures confortables !), vous vous retrouverez dans les longs couloirs étroits. C’est au bout de l’un de ces couloirs que se trouve l’impressionnante sculpture de la galerie Port-Mahon,

Sculpture de la galerie Port-Mahon
Sculpture de la galerie Port-Mahon

et c’est par le Bain de pied des carriers que se terminent les carrières des Catacombes.

bain de pied des carriers
bain de pied des carriers

             Deuxième partie de la visite : âmes sensibles s’abstenir !

On peut lire ces mots gravés dans la pierre au-dessus de la petite porte qui donne accès à l’ossuaire : « Arrête ! c’est ici l’empire de la mort », première d’une longue série de phrases de littérature, qui pour certaines datent du XIXe siècle. C’est d’ailleurs, tout au long de votre visite, que vous croiserez cette « littérature de sous-sol », messages funestes signés par de grands écrivains de l’époque tels que Balzac, Dumas, Gérard de Nerval ou encore Gaston Leroux – pour n’en citer que certains.

l’entrée vers l’ossuaire des Catacombes de Paris
l’entrée vers l’ossuaire des Catacombes de Paris

Atmosphère glauque, odeur particulière, température ambiante de 14 dégrées, le tout 20 mètres sous terre : vous entrez enfin dans l’ossuaire!

Long de 800 mètres, c’est là que reposent les millions d’ossements regroupés par cimetière, triés et arrangés par type d’os, recouvrant les murs du sol au plafond.

Plaque descriptive des ossements en provenance du cimetière
Plaque descriptive des ossements en provenance du cimetière

Des figures décoratives, pour certaines devenues célèbres comme celle du tonneau apparaissent ici et là.

figure décorative : le tonneau
figure décorative : le tonneau
les couloirs de la galerie des ossements
les couloirs de la galerie des ossements

Comment s’y rendre

Adresse des Catacombes de Paris : 1 Avenue du Colonel Henri Rol-Tanguy (Place Denfert-Rochereau) 75014 Paris

Situées sur la Place Denfert-Rochereau, il est assez facile de s’y rendre avec les transports en commun parisiens.

Métro : station Denfert-Rochereau (lignes 4 et 6)

RER : station Denfert-Rochereau (RER B)

Bus : arrêt Denfert-Rochereau (lignes 38 et 68, 88)

Informations utiles

Pour des raisons de sécurité et de conservation de l’ossuaire, il est interdit d’entrer dans les Catacombes avec une valise ou un gros sac. Seuls les sacs de format 40×30 cm sont autorisés. Ils doivent être portés devant ou à la main. Il n’y a pas de vestiaire car la sortie est située au 21bis, avenue René-Coty, à près de 700 mètres du pavillon d’entrée.

Les photographies à titre privé sont autorisées, à condition de ne pas utiliser de flash, de trépied ou de matériel pouvant gêner les autres visiteurs.

Il est interdit de boire ou de manger dans le parcours de visite.

Les animaux ne sont pas admis.

Il est interdit de toucher les ossements, qui sont les restes fragiles de millions de Parisiens.

Cette visite est par ailleurs déconseillée aux femmes enceintes, aux personnes souffrant de claustrophobie, d’insuffisance cardiaque ou respiratoire ainsi qu’aux personnes qui pourraient être perturbés par ce lieu, notamment les jeunes enfants qui doivent impérativement être accompagnés d’un adulte.

Horaires d’ouverture

Ouvert du mardi au dimanche, de 10h à 20h30. Dernière admission à 19h30.

Fermé le lundi et les jours fériés : 1er janvier, 1er et 8 mai, dimanche de Pâques, Jeudi de l’Ascension, 14 juillet, 15 août (Assomption), 1er et 11 novembre, 25 décembre.