Empire State Building, Manhattan

DÉCOUVREZ CE QUE VOUS NE SAVIEZ PEÛT-ÊTRE PAS SUR L’EMPIRE STATE BUILDING

Les ancêtres de l’Empire State Building

En 1929, l’architecte William Lamb, de la firme Shreve, Lamb et Harmon – qui avait également conçu le Winston-Salem, l’immeuble Reynolds en Caroline du Nord, s’est inspiré de ce dernier ainsi que de la tour Carew situé à Cincinnati, pour élaborer ses plans de constructions de l’imposant Empire State Building. Ce n’est donc pas un hasard si l’on considère ces deux anciens immeubles Art Deco comme étant les ancêtres de l’architecture de l’Empire State. D’ailleurs, en 1979, le Directeur Général de l’Empire State Building a envoyé une carte de vœux à la tour Reynolds à l’occasion de son cinquantième anniversaire, petit clin d’œil amusant, sur laquelle il était écrit : « Joyeux anniversaire, papa».

Le défi qui a donné naissance au plus haut gratte-ciel du monde

Empire State Building, Manhattan

La fin des années 1920 marque une période d’essor économique new yorkaise sans précèdent. Le défi de construire le plus haut gratte-ciel du monde est lancé parmi les entrepreneurs. La compétition se joue alors entre les deux participants principaux : Bank of Manhattan Building of 40 Wall Street et le Chrysler Building (une structure Art Déco élaborée conçue par le grand constructeur automobile Walter Chrysler). Alors que chacun des adversaires essaye de gagner quelques dizaines de mètres de hauteur en ajoutant des étages supplémentaires à leur projet, c’est en 1929 que la course à la victoire s’intensifie véritablement avec le dévoilement des plans de l’Empire State Building élaborés par le Directeur de General Motors John J. Raskob et l’ancien gouverneur de New York, Al Smith.

Chrysler décide de changer ses plans une dernière fois lorsqu’il apprend que l’Empire State mesurerait 305 mètres de hauteur. Il est persuadé qu’en rajoutant une pointe en acier de 14.6 mètres à l’édifice, il remporterait le pari. Mais à son grand malheur, Raskob et Smith vont encore plus loin dans les modifications de leur projet, puisqu’une fois achevé en 1931, le colosse de 381 mètres finit par s’imposer sur les rues de Midtown Manhattan, faisant de lui le plus haut bâtiment du monde. Il gardera ce statut pendant près de quatre décennies, du moins jusqu’en 1970, date de l’achèvement de la première tour World Trade Center.

Sa construction s’est faite en un temps record

Empire State Building construction

Malgré l’ampleur pourtant gargantuesque de ce projet, il n’a fallu que 20 mois pour achever du début jusqu’à la fin, non seulement la conception, la planification mais aussi la construction de l’Empire State Building. La construction s’est faite à l’endroit où se trouvait alors l’hôtel Waldorf-Astoria. Après démolition de ce dernier, les entrepreneurs Starrett Brothers and Eken entame un processus d’assemblage à la chaine pour ériger le gratteciel en une courte période de 410 jours. C’est grâce à l’imposante équipe de 3,400 hommes présente par jour, qui travaille sans relâche sur ce projet, que sont bâtis quatre étages et demi par semaine! Les 30 premiers étages étaient achevés alors que certains détails de finition manquaient encore au rez de chaussée ! Bien que la construction de l’Empire State Building fut achevée plus rapidement que prévu, et dans les limites du budget établi, elle a tout de même couté la vie de cinq travailleurs du chantier.

L’Empire State Building était loin d’être prometteur, du moins dans ses débuts

Le krach boursier de 1929 ainsi que le début de la Grande Dépression ont malheureusement engendré des débuts difficiles pour le développement de l’Empire State Building. Initialement, l’édifice devait abriter principalement des bureaux, mais lors de son ouverture en 1931, ce ne sont que 25% de ses locaux commerciaux qui sont occupés, on le surnomme d’un jeu de mot subtil « Empty State Building » (« le bâtiment vide »). Les propriétaires du bâtiment se voient alors dans l’obligation d’utiliser tous les moyens pour essayer d’attirer un maximum de locataires : des lumières sont allumées dans les locaux, des affiches publicitaires sont plaquées un peu partout ! En 1932, après la mort de Thomas Edison, (entre autres, fameux pionner de l’électricité mais aussi inventeur du « téléphone spirituel »qui fut un grand échec), une séance pour contacter le fantôme de ce dernier est même organisée au 82e étage de l’édifice ! Malgré tous ces efforts, la moitié supérieure du gratte-ciel reste encore inoccupée, et ce jusqu’avant la Seconde Guerre Mondiale, où il devient enfin rentable.

Le sommet de l’Empire State Building devait accueillir les passagers de dirigeables

projet de piste d'atterrissage

Dans les années 1930, on était persuadé que les voyages transatlantiques en aéronefs seraient le moyen de transport du futur. C’est pourquoi les propriétaires de l’Empire State Building décidèrent d’adapter le sommet du gratte-ciel pour faire face à cette éventualité. L’idée était de faire voler ces dirigeables autour de l’immeuble qu’ils devraient ensuite longer et auquel ils s’attacheraient, grâce à un système d’amarrage mis en place à son sommet. Une passerelle en pleine air permettrait alors aux passagers de regagner l’immeuble, se présenter ensuite aux services de Douane pour enfin se retrouver dans les rues de Manhattan, le tout en moins de 8 minutes. Le projet, bien qu’accueilli avec enthousiasme, fut rapidement abandonné, les vents à la cime étant si violents qu’il était presque impossible aux pilotes de procéder à cet amarrage. En 1931, on tente un essai qui s’avère plus ou moins réussi, puisqu’il ne dure que quelques courtes minutes. Deux semaines plus tard, c’est un dirigeable de Goodyear qui réussit son coup publicitaire en lâchant une pile de journaux sur le toit de l’édifice.

mât d'amarrage

En 1945, un bombardier de l’Armée s’écrase contre l’Empire State Building.

Crash du bombardier B-25

Le 28 Juillet 1945, le Lieutenant-Colonel de l’Armée, William F. Smith, aux commandes du bombardier B-25 se dirigeait vers l’aéroport La Guardia, New-York lorsque l’épais brouillard qui flottait au-dessus de la ville le fit dériver vers Midtown Manhattan. Et bien qu’il ait réussi à se frayer un chemin à travers la multitude de gratte-ciel, c’est à une vitesse de 320 km/h qu’il finit par s’écraser entre les étages 78 et 79 de l’Empire State Building, causant une forte explosion. Cette collision a coûté la vie du pilote – vétéran de la Seconde Guerre Mondiale – ainsi qu’à deux membres de son équipage, en plus une douzaine de fatalités parmi les personnes qui se trouvaient alors dans les locaux de l’édifice. Miraculeusement, seulement 40 minutes ont suffi aux pompiers pour venir à bout des flammes de l’incendie provoqué par ce terrible accident. C’est l’incendie le plus dévastateur de l’histoire de New York, et pourtant deux jours plus tard, les fonctions reprennent leur cours habituel dans toutes les parties non endommagées de l’immeubles.

Une personne survit à la tragédie de la collision du bombardier contre l’Empire State Building

Lors du crash du bombardier B-25 de 1945 contre l’Empire State Building, l’impact fut si violent que les débris du moteur propulsés à l’intérieur de l’immeuble coupèrent les câbles de deux ascenseurs, notamment celui dans lequel se trouvait Betty Lou Oliver, à l’époque âgée d’une vingtaine d’années et chargée d’opération de ces monte-charges. L’ascenseur transportant Betty Lou se retrouva alors en chute libre, passant du 75e étage au sous-sol, en quelques secondes. Les 305 mètres de câbles endommagés, accumulés dans les sous-sols des ascenseurs ainsi que la poche d’air comprimé causée par la chute rapide de la cabine ont permis d’en amortir le choc, épargnant ainsi la vie de la jeune Betty Lou.

Le cinquantième anniversaire du film King Kong, célébré à l’Empire State Building

Empire State "King Kong"

L’Empire State Building fait vedette dans plus de 90 films, mais le plus fameux est « King Kong » tourné en 1933, dans lequel la scène finale est jouée par un ‘gigantesque singe’ escaladant le gratte-ciel, pour essayer d’échapper aux attaques des petits avions. En 1983 pour célébrer les 50 ans de la sortie du film, le président d’une compagnie de dirigeables a cherché à reproduire cette scène mythique tournée à l’origine en studio, promettant un superbe spectacle. Il projetait de faire voler des avions d’époque au-dessus de l’Empire State Building, imitant une attaque contre le gigantesque singe (gonflable de 25 mètres de haut) qu’il attacherait au mât de l’immeuble. Mais ce projet estimé à $150,000 s’avère être un véritable désastre lorsque le ballon King Kong se déchire avant même d’être entièrement gonflé. Le projet est donc complètement abandonné lorsque pour la seconde fois, le gonflable (enfin gonflé et accroché avec succès à l’immeuble), présente des déchirures après n’avoir réussi à tenir que quelques jours.

Le saviez-vous?

  • L’Empire State Building comprend 103 étages, et mesure 381 mètres de hauteur, sans compter les 62 mètres d’antenne.
  • Il est situé sur la Cinquième Avenue entre la 33e et la 34e rue de Manhattan.
  • Un projet (vite abandonné) prévoyait l’ajout de 11 étages à l’Empire State Building.
  • En 1973, la construction du World Trade Center à Manhattan fait perdre sa première place d’immeuble le plus haut du monde à l’Empire State Building.
  • Le 11 septembre 2001, L’Empire State Building prend la place de plus haut bâtiment de New York après l’effondrement du World Trade Center, causée par l’attaque terroriste.
  • En 2002, Peter L. Malkin devient propriétaire et gestionnaire lorsqu’il achète l’Empire State Building, puisque déjà détenteur d’un bail de 114 ans.
  • L’Empire State Building abrite 2 plateformes Observatoires situés aux 86e et 102e étages, qui attirent plus de 4 millions de visiteurs par an. Par temps dégagé, on a une visibilité de près de 130 km sur New York, New Jersey, Connecticut, Pennsylvanie et Massachusetts.
  • Plus d’une trentaine de personnes ont trouvé la mort en sautant du gratte-ciel.
  • Une course annuelle appelée « Run-Up » est organisée chaque année, elle consiste à monter jusqu’au 86e étages de l’immeuble, (1576 marches au total)
  • Le bâtiment dispose d’un service de sécurité les 24/7.
  • Les couples qui se marient au 80e étage de l’Empire State Building le jour de la Saint Valentin, deviennent membres du « Club Mariage de l’Empire State Building » et reçoivent par la suite, une entrée gratuite à l’Observatoire le 14 février, date anniversaire.

Lire plus d’histoires captivantes