Disneyland Paris

Quelques faits insolites sur le monde magique de Disneyland Paris

Le rêve de Walt Disney

Walt Disney

Disney est synonyme d’enchantement, d’amusement et d’aventure. On s’attache très vite aux personnages et à leur histoire, il suscite en nous un certain sentiment d’appartenance.

Depuis plus de 90 ans, Walt Disney et ceux qui perpétuent son patrimoine créatif ont fait de ce nom un symbole de magie transcendant le simple divertissement.

“Je pense que ce que je souhaite avant tout, c’est que Disneyland soit un endroit joyeux, un lieu où adultes et enfants peuvent ensemble, jouir des merveilles d’une vie pleine d’aventures, une expérience qui ne les rendra que plus heureux”.  Walt Disney.

Le parc Disney, ou Disneyland, créé par Walt Disney fait tellement partie de notre quotidien qu’il en est facile d’oublier que le concept original était à l’époque, révolutionnaire.

Walt rêvait de bâtir un endroit qui serait bien plus qu’un simple parc d’attractions. Il rêvait d’un environnement féerique qui serait conçu autour de différents thèmes, il aspirait à un lieu propre et ordonné, mais surtout accueillant, où les personnages et leurs histoires seraient réels.

Ce “petit parc magique” comme Walt l’appelait, serait donc un ‘parc à thèmes’.

Au moment de la conception de son parc, Walt a fait appel à plusieurs de ses animateurs et directeurs artistiques afin de pouvoir appliquer les principes de la réalisation cinématographique à sa création 3D.

L’idée de Walt était de faire passer tous les ‘guests’ ou visiteurs par un pôle central – ‘Main Street, USA’ – depuis lequel ils pourraient se diriger vers les différents royaumes fantastiques de Disney. Une idée innovante, puisqu’aucun autre parc d’attraction, musée ou foire ne procède de cette façon.

La création des parcs à thèmes dans le monde

Le premier parc à thèmes Disneyland ouvre ses portes le 17 juillet 1955, en Californie, USA.

À peine 7 mois après son ouverture, le millième ‘guest’ (visiteur) franchit le seuil de ce monde féerique. À la fin de la première année, le parc avait accueilli près de 3.6 millions de visiteurs. Aujourd’hui, plus de 750 millions de visiteurs ont gouté à la magie Disney.

En 1966, Walt Disney quitte ce monde à l’âge de 65 ans, avant la fin de sa dernière œuvre ‘Le Livre de la Jungle’.

En 1971, Walt Disney World et son Magic Kingdom Park ouvre en Floride. Les $400 millions de dollars investis dans ce projet, font de celui-ci le plus gros investissement privé de l’époque.

En 1983, c’est au tour du Japon de se lancer dans le monde de Disney, avec l’ouverture de ‘Tokyo Disney Resort’ et ‘Tokyo Disneyland’.

Il faudra attendre 1992, pour que ‘Disneyland Paris’ (anciennement ‘Euro-Disney Resort’ s’installe enfin en Europe. En 2017, il célèbre son 25eme anniversaire et ne compte pas moins de 320 millions de visiteurs.

Puis, en 2005, c’est ‘Hong Kong Disneyland’ qui s’installe.

Le dernier en date est celui qui se trouve à Shanghai. Le ‘Shanghai Disney Resort’ a ouvert en 2016.

Les étapes depuis la création de Disneyland Paris

  • 1987- Disney signe un accord avec la France pour la création d’Euro Disney en France
  • 1992- Euro Disney accueille ses premiers visiteurs
  • 1994- Euro Disney change d’appellation et devient Disneyland Resort Paris
  • 1995- L’attraction ‘Space Mountain’ de la Terre à la Lune’ (aujourd’hui : ‘Star Wars Hyperspace Mountain’) enthousiasme ses premiers passagers.
  • 1996- L’Eurostar emmène ses passagers pour la première fois directement à Disneyland Paris.
  • 1997- Disneyland Paris célèbre ses 5 ans dans le parc, autour d’un festival de fleurs. Une belle occasion pour y célébrer également le Printemps.
  • 2001- C’est l’année qui marque les 100 millions de visiteurs du parc.
  • 2002- Walt Disney Studios Park ouvre aux côtés de Disneyland Park, laissant aux visiteurs un tout autre monde à explorer.
  • 2006 – L’attraction ‘Buzz Lightyear Laser Blast’ fait son apparition, inspirée du dessin animé Toy Story 2, de Disney Pixar.
  • 2007- C’est au tour de Toon Studio de marquer son arrivée avec ses attractions.
  • 2011- Le record d’entrées au parc s’élève à 250 millions.
  • 2012- Le 20eme anniversaire est célébré, mettant en avant un spectacle nocturne féerique, et une nouvelle parade.
  • 2017- Pour les 25 ans d’anniversaire du Parc, de nouvelles attractions spectaculaires sont intégrées, ainsi qu’une magnifique parade de stars.

Quelques chiffres amusants :

Chaque année, les visiteurs du parc consomment près de :

  • 4 millions de hamburgers,
  • 20 tonnes de poisson
  • Et pas moins 700 tonnes de poulet !
  • Et pour se rafraîchir l’haleine, il leur faut trouver autre chose que des chewing gum! Pour préserver la propreté des parcs Disneyland à travers le monde, aucun chewing gum n’y est vendu !

Vous ne le saviez peut-être pas

  • L’emplacement de Disneyland Paris fut sujet à de nombreuses discussions.

En effet, il était convenu que son implantation devait se faire dans un lieu à climat de préférence ensoleillé, rappelant celui de la Californie, ou encore celui de la Floride. La Grande Bretagne, l’Espagne, l’Italie ainsi que la France étaient les principales participantes. La Grande-Bretagne et l’Italie pour de diverses raisons, n’ont pas été retenues. La balance penchait plutôt vers l’Espagne, mais c’est la France qui possédait le plus de points favorables. La question de construire ce parc de taille se jouait entre Toulon et la région parisienne. Le terrain méditerranéen ne réunissant pas toutes les conditions nécessaires, c’est à Marne-la Vallée qu’il sera finalement décidé de l’implantation du parc. La distance qui sépare les 70 millions visiteurs potentiels de ce parc étant estimé à moins de 4 heures de route par véhicule, et à 2 heures de vol pour plus de 300 millions d’autres.

  • Des études auprès des visiteurs européens ont démontré que le mot Euro, dans ‘Euro Disney’ trop souvent associé par tous à la monnaie européenne, lui faisait perdre de sa magie. Deux ans plus tard, l’appellation Euro Disney est abandonnée et l’appellation ‘Disneyland Paris’ est adoptée.
  • Vous avez déjà sûrement remarqué que de nombreuses figures du fameux Mickey Mouse se trouvaient éparpillées dans le parc. Elles sont si bien cachées que personne n’en connaît le nombre exact. Nombreuses sont les personnes qui se sont mises au défi de toutes les retrouver ! La chasse aux Mickeys est ouverte !

  • L’attraction “It’s a Small World” n’était censée être que temporaire. Elle fut créée à l’origine pour la ‘Foire Internationale de New York, 1964’. Sa popularité fut telle qu’elle se fit permanente. Propulsée au premier rang, cette attraction qui met en scène des personnages du monde entier, est aussi la plus visitée. Elle est présente aujourd’hui dans tous les Disneyland du monde.
  • Le britannique Paul Chapman, expert en vitrail, était âgé d’environ quatre-vingt ans lorsqu’il supervisa la création des fenêtres du château de La Belle au Bois Dormant. Il a également travaillé sur les vitraux de la Cathédrale de Notre Dame de Paris lors des travaux de rénovations.

fenêtres du château de La Belle au Bois Dormant

  • L’entretien du parc d’environ 60 hectares est une tâche colossale. Pour faire face au fléau de rongeurs qui se faufilent un peu partout dans cette immensité, le personnel en charge a trouvé une solution qui fait le bonheur de tous (sauf peut-être celui de Mickey Mouse !) À l’heure de la fermeture, ils relâchent une armée de chats soit, sauvages mais dont ils prennent particulièrement soin, et ce dès leurs plus jeunes âges. Ils les recueillent, les nourrissent, les soignent, leur procurent un abri et s’occupent de leurs chatons.
  • Sur chacune des propriétés Magic Kingdom Disneyland Parc du monde se trouve un château de princesse différent. C’est le point d’attraction principal de millions de visiteurs, et se trouve être celui que l’on photographie le plus. C’est pourquoi les experts en imagerie choisissent méticuleusement la teinte de chacun de ces châteaux, selon le pays dans lequel ils se trouvent, pour que sur les clichés, le contraste entre ce monument féerique et la couleur du ciel se combinent parfaitement. La couleur rose du château de La Belle au Bois Dormant s’accorde parfaitement avec le ciel souvent grisâtre de la région Parisienne, alors qu’en Floride pour se démarquer du bleu du ciel, le château est peint de gris. D’autre part, l’exposition plein sud de tous les châteaux permet une prise de photo impeccable et ce, peu importe l’heure, puisqu’il ne se trouvera jamais à contre-jour.
  • Le château de La Belle au Bois Dormant de Disneyland Paris est inspiré de celui du Mont Saint Michel, et non, comme on pourrait le croire d’innombrables fameux châteaux de France. C’est par ailleurs, le seul à abriter dans ses sous-sols, un gigantesque dragon de 24 mètres de long, complètement animé et aux bruitages effrayants !

Château Mont Saint Michel

  • Dans le souci de préserver un maximum la propreté du parc, un vaste nombre de poubelles y est installé. Pour motiver les visiteurs à les utiliser, on en trouve une tous les 30 mètres exactement. Il y en a même une qui ‘parle’ quand y jette ses ordures ! Son nom ? tout simplement : PUSH !
  • Main Street, l’avenue principale à l’entrée du parc est une reproduction de l’architecture de la ville de Chicago, aux États-Unis, lieu natal de Walt Disney.
  • Si l’envie vous prend de vous refaire une beauté, un barbier ‘à l’ancienne’ vous propose ses services.
  • Une véritable caserne de pompiers se trouve dans le parc. Ce sont au total 150 secouristes qui s’entrainent à partir de la fermeture des portes, dans des conditions réelles pour être en mesure d’intervenir au moindre problème potentiel. Pour éviter un effet de panique parmi les visiteurs, il leur est interdit de courir.
  • Mickey Mouse étant unique, vous n’en trouverez jamais plus d’un seul se promener dans l’immensité du parc.
  • Les personnages de Toy Story se laissaient tomber à terre, comme dans le dessin animé lorsqu’ils entendaient quelqu’un crier : ‘Andy arrive !’. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, l’idée étant jugée trop dangereuse autant pour les employés que pour les visiteurs.
  • Des odeurs spécifiquement étudiées sont vaporisées dans certains endroits du parc, elles sont là pour réveiller vos sens et permettent ainsi de vous faire vivre une expérience plus réelle.
  • L’acoustique de la coupole “Harrington’s” sur Main Street est telle que si deux personnes se placent à l’endroit marqué d’une croix, bien que se trouvant aux extrémités, elles pourront s’entendre parler comme si elles se trouvaient côte à côte.