Eike Schmidt, Director of Uffizi Gallerie

Le Musée des Offices à Florence réclame à l’Allemagne la restitution du tableau « Vase de Fleurs », volé par les Nazis

Eike Schmidt, Directeur

Ce mardi, Eike Schmidt, Directeur de la Galerie des Offices « Uffizi Gallerie », grand Musée de Florence (Italie), a diffusé sur les réseaux sociaux, une vidéo dans laquelle il a fortement sollicité le rapatriement du tableau “Vase de Fleurs” peint de la main de Jan Van Huysum, artiste néerlandais du 18ème siècle.

Le début de la nouvelle année est l’occasion idéale pour demander une fois de plus, le retour du tableau en Italie

Dans son communiqué, Eike Schmidt annonce :« Un appel à l’Allemagne pour 2019 : nous formons le vœu, que cette année, puisse enfin être rendu à la Galerie des Offices, le célèbre « Vase de fleurs » du peintre néerlandais Jan Van Huysum, volé par les soldats nazis ! »

Schmidt a déclaré que malgré les nombreuses demandes de l’État italien, la famille allemande détentrice – légale selon la loi allemande – du tableau ne l’avait pas encore restitué. Il a ajouté que plusieurs “intermédiaires” avaient tenté de revendre le tableau et que la dernière “offre scandaleuse” avait incité le procureur de Florence à ouvrir une enquête.

Les intermédiaires de la famille non identifiée, ont demandé un paiement (500 000 Euros en dessous du prix du marché) – qui a été évidement refusé – alors que l’Allemagne affirme qu’un délai de prescription pour les crimes commis il y a plus de 30 ans l’empêche d’intervenir.

C’est “absurde” et “scandaleux”, a-t-il déclaré, car l’œuvre d’art est un « bien volé ».

Il précise que “la peinture appartient déjà à l’État italien et ne peut donc pas être achetée”.

Eike Schmidt – lui-même allemand – a appelé l’Allemagne à abolir le délai de prescription pour les œuvres volées par les nazis afin que tout art pillé puisse être restitué à ses “propriétaires légitimes”.

Il déclare qu’« à cause de cette affaire, les blessures de la Seconde Guerre Mondiale et la terreur nazie ne sont pas encore guéries », et ajoute : «l’Allemagne a le devoir moral de restituer les œuvres à notre musée et j’espère que cela se fera dans les meilleurs délais, ainsi que pour toute autre œuvre d’art pillée par l’armée nazie.»

Le parcours du fameux tableau volé

À partir de 1933, les troupes allemandes sur les ordres de ses dirigeants nazis, procèdent à une dépossession massive d’œuvres d’art et autres objets de valeur à travers l’Europe, qu’ils acheminent vers l’Allemagne. À la fin Seconde Guerre Mondiale, les troupes alliées réussissent à récupérer certaines d’entre elles.

Parmi toutes les œuvres encore non restituées, on compte celle de la nature morte du peintre renommé Jan van Huysum (né à Amsterdam, 1682-1749) intitulée « Vase de Fleurs »

Ce tableau est une huile sur toile de 47×35 cm, qui est exposé pour la première fois en 1824 au « Pitti Palazzo » (musée florentin), après son achat par le Grand-Duc Léopold II pour sa collection d’art.

Elle est exhibée pendant plus d’un siècle aux côtés d’œuvres d’autres maîtres hollandais. Peu après le début de la guerre, elle est transférée en 1940 dans un village voisin.

En 1944, malgré toutes les précautions, les soldats allemands parviennent quand même à s’emparer du tableau alors qu’ils se repliaient vers le nord de l’Italie, juste après le débarquement allié à Anzio et la libération de Rome. Ils font passer la toile par le château de Bolzano, au Nord de l’Italie, dans la région allemande du Tyrol du Sud, pour lui faire enfin rejoindre l’Allemagne.

Elle reste introuvable pendant des décennies, et n’est retracée qu’en 1991, peu après la réunification de l’Allemagne.

Stolen/ Rubato/ Gestohlen !

Pour marquer le coup, en attendant le retour de l’original à Florence, une reproduction en noir et blanc du “Vase de fleurs” de l’artiste est exposée depuis ce mardi 1er janvier au Palais Pitti. Elle porte la mention “Volé” (en italien, anglais et allemand). En dessous, on peut lire :  “l’œuvre fut volée par les soldats de l’armée nazie en 1944 et se trouve aujourd’hui dans une collection privée allemande”.

Gallerie Uffizi

L’exposition des œuvres d’arts spoliées au Musée du Louvre

Le Musée du Louvre à Paris a consacré une exposition permanente aux œuvres d’art récupérées d’Allemagne. Les nazis avaient saisi les pièces lors de leur occupation de la France.

Le musée expose les 31 œuvres d’art dans le but de les réunir avec les descendants de leurs propriétaires légitimes.

À lire aussi : Qui a volé la Mona Lisa?

Quant à Eike Schmidt, à la tête de la Galerie des Offices à Florence depuis 2015, a annoncé qu’il quitterait son poste au second semestre de 2019 pour prendre la direction du Kunsthistorisches Museum de Vienne, à partir de 2020.